Le rapport sur les flux financiers illicites en provenance d’Afrique bientôt lancé

Le rapport final du Groupe de haut niveau sur les flux financiers illicites en provenance d’Afrique, va être dès le 1er février 2014, a-t-on appris sur le site internet de la commission économique pour l’Afrique des nations Unies. Le lancement est prévu au Centre de conférences des Nations Unies, à Addis-Abeba, en Éthiopie. La cérémonie va se dérouler au Centre de conférences des Nations Unies, à Addis-Abeba, en Éthiopie. Elle sera présidée par l’ancien Président sud-africain Thabo Mbeki.

fonds-illicites

Le rapport va être soumis l’Assemblée de l’Union africaine (UA), le 31 janvier 2015. Il a été réalisé, apprend-on par le biais des consultations, en Europe et aux Etats-Unis au cours des deux dernières années.

Ce rapport, contiennent des recommandations « clés » qui vont permettre de contribuer à la lutte contre les flux financiers illicites en Afrique. Un fléau, qui d’après les auteurs du rapport représente « une menace importante pour la gouvernance et le développement économique en Afrique ».

D’ailleurs, des chiffres actuels font état de plus de 50 milliards de dollars US perdu par an, entre 2000 et 2008.  Le montant de flux financiers illicites en provenance d’Afrique dépasse l’aide officielle au développement du continent qui représentait 46,1 milliards de dollars en 2012.

Les impacts de ces flux financiers illicites sont entre autres, la baisse des réserves de change, l’imposition des taxes, l’annulation des flux d’investissement et l’aggravation de la pauvreté.

Le Groupe de haut niveau, a été établi par la Commission économique pour l’Afrique (CEA) et l’Union africaine (UA). Son inauguration a eu lieu en février 2012, avec pour mission principale de  résoudre le problème exténuant des flux financiers illicites en provenance d’Afrique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.