Niger : L’Assemblée nationale à la recherche d’un président

Un constat fait par la Cours constitutionnelle nigérienne, en lien avec la vacance du poste de la présidence de l’Assemblée nationale, a comme corollaire le vote prochain d’un nouveau chef des députés.

Assemblee_Audition_2De sources concordantes, cette institution nationale a adressé une recommandation à l’Assemblée en vue de procéder à l’élection du nouveau président afin de favoriser la bonne marche du pays. Les représentants de la nation n’ont qu’une quinzaine de jours pour donner suite à l’ordonnance qu’ils ont reçue.

En rappel, le président du Parlement, Hama Amadou, a quitté le 27 août dernier, le Niger pour le Burkina Faso avant de rejoindre la Belgique puis la France, après l’autorisation par ses pairs de son audition par la justice pour une affaire de trafic de bébés entre le Nigeria, le Bénin et le Niger.

Dix-sept personnes, dont douze femmes, parmi lesquelles l’une des épouses de M. Amadou, ont été inculpées fin juin et écrouées pour « supposition d’enfant », (un délit qui consiste à attribuer la maternité d’un enfant à une femme qui ne l’a pas mis au monde) , « faux et usage de faux et déclaration mensongère ».

M.Amadou a mis en cause le régime en place en l’accusant d’être la source des accusations portées contre lui de sorte à l’empêcher de participer, en tant que candidat, aux prochaines élections présidentielles de l’Etat du Niger. Ces affirmations ont été démenties par le pouvoir qui a plutôt relevé une incohérence dans l’attitude de l’ex-président de l’Assemblée nationale qui élira prochainement son président conformément aux dispositions prévues par les textes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.