Madagascar : Reddition de milliers de dahalos

Avec la reddition de plus de 4 000 dahalos dans le sud du pays, le calme revient après des mois d’affrontements entre les forces de l’ordre et ces voleurs de zébus.

dahaloosCes six derniers mois pour les Malgaches du sud ont été un véritable enfer. Persécutés sans cesse par les dahalos, voleurs de zébus, protégés tant bien que mal par des forces de l’ordre démunies de matériel, ils vivaient sous la peur. Certains ont dû rejoindre les centres urbains pour se mettre à l’abri des bandits. Le bilan de ces affrontements entre forces de l’ordre et villageois d’une part et les dahalos d’autre part, font état de 130 morts. Le 16 août dernier, le commandant de brigade et son adjoint ont perdu la vie dans une localité près d’Amboasary sud. Depuis lors, la détermination des forces de l’ordre s’était accrue.

Ces dernières semaines plus de 4 000 hommes se sont rendues aux autorités. « Des redditions  incroyables mais vraies » a déclaré Théodule Ranaivoarison, commandant de la gendarmerie de la région de Fort-Dauphin. Certains attribuent cette victoire aux négociations qui ont eu lieu entre les forces de l’ordre et les bandits, d’autres à l’intensité des combats menés pour en finir avec cette rébellion, devenue trop dangereuse pour le pays.

Ces bandits qui vivaient depuis des années dans les montagnes vont tenter désormais leur insertion dans les villes malgaches. Ainsi ils pourront se conformer aux règles citoyennes et donner du répit à leur entourage. Enfants prodigues, leur retour au sein de ces communautés qu’ils ont pillées a réuni des foules en liesse. En attendant la reddition des derniers récalcitrants que la police traque toujours, on croit la paix revenue au sud de la grande île.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.