Rwanda : Condamnation pour tentative de meurtre d’un général

La justice sud-africaine a condamné mercredi à 8 ans de réclusion quatre personnes accusées de  tentative de meurtre contre le général Nyamwasa, opposant rwandais en exil dans ce pays.

Rwanda-meurtre
Dans son verdict, le juge Stanley Mkhari, a reconnu les 4 accusés (Un Rwandais et trois Tanzaniens)   « coupables  d’une tentative d’assassinat aux motifs politiques » contre Faustin Kayumba Nyamwasa, ex-chef d’état major du Rwanda.

« Après avoir purgé leur  peine, ils seront  réduits  au  statut  d’immigrés illégaux en Afrique du Sud, et devront  être rapatriés dans leurs pays respectifs », a ajouté le juge.

Les faits qui leur sont reprochés remontent au 10 juin 2010 où les quatre hommes ont attaqué  M. Nyamwasa devant son domicile, lui infligeant de graves blessures par balles. Le général rwandais a survécu par miracle à cette attaque, mais en garde encore des séquelles.

Commentant la condamnation  de ses  agresseurs, le général Nyamwasa  s’est déclaré « très heureux ».Il s’est surtout réjoui  de  savoir que le  juge avait  reconnu l’implication éventuelle du gouvernement rwandais dans cette affaire. « Le complot contre le général Nyamwasa  émanait d’un certain groupe de personnes au Rwanda », a déclaré le juge pendant l’audience.

Cependant  Kigali  s’est toujours défendu de toute implication dans la tentative d’assassinat de l’ex-chef d’état major. Il n’empêche que le gouvernement de Paul Kagamé est souvent soupçonné de mener une  chasse à l’homme contre  ses opposants exilés. Ainsi en janvier dernier, l’ancien  chef des renseignements  du pays, Patrick  Karegeya, a été retrouvé mort étranglé dans sa chambre d’hôtel à Johannesbourg.

Le général  Nyamwasa  s’est exilé  en Afrique du Sud en 2010, après avoir eu des démêlés avec le régime de Kagame. Cet ancien compagnon d’arme de ce dernier, est par ailleurs visé par des poursuites judiciaires dans son propre pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.