Burundi : Hommage aux trois religieuses assassinées

Les trois religieuses italiennes assassinées au Burundi en début de semaine  ont été  conduites jeudi  à leur dernière demeure  en RD Congo où  un dernier hommage leur a été rendu à Bujumbura, lors d’une messe réunissant des milliers de personnes.

burundi-religion

C’est devant une foule fortement émue que l’archevêque de Bujumbura, Mgr Evariste Ngoyagoye a célébré l’ultime messe en l’honneur des sœurs Lucia, Olga, et Bernadetta. Agées respectivement de 75, 83, et 79 ans, les trois sœurs religieuses ont été sauvagement tuées dans  leur couvent  dans la nuit  de dimanche à lundi.  Un assassinat odieux qui a suscité une vague d’émotions dans tout le pays.

Mercredi, plus de 2.000 fidèles sont  venus des quatre coins du Burundi, mais aussi de la RDC, pour prier pour le repos des âmes des trois nonnes appréciées de tous. Etaient également présents des centaines de prêtres et  de religieuses burundais et européens.

Dans son  homélie, le Mgr Ngoyagoye a déploré le meurtre  de ces trois nonnes. « Oser toucher à des grand-mères comme cela, dépasse l’entendement », a-t-il déclaré, avant d’ajouter que  « le crime commis est inhumain ».

De son côté, un  prêtre appartenant au même ordre religieux que les trois Sœurs défuntes (l’ordre xavérien) a fait  part de son incompréhension  face à  cette tragédie.  « Pourquoi  mourir de cette manière atroce? Pourquoi, face à l’amour, répondre avec autant de haine? Pourquoi? », s’est-t-il interrogé.

Le vice-président burundais, Prosper Bazombanza, qui assistait à la cérémonie, a pour sa part invité les étrangers à ne pas tourner le dos au Burundi après ce tragique évènement.

Mardi, les autorités  burundaises avaient annoncé avoir arrêté l’auteur présumé de ce triple homicide. Des investigations  plus  poussées  sont en cours pour faire la lumière sur ce drame atroce.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.