Nigéria : Boko Haram poursuit son avancée

Le quotidien privé Punch a rapporté lundi dernier une progression considérable du groupe insurgé nigérian Boko Haram qui s’est emparé au total de 13 villes et villages dans deux Etats du nord-est du pays depuis ses débuts en 2009.

Nigéria-BokoH
Michika et Uba dans l’Etat d’Adamawa, les chefs-lieux de la localité de Michika, seraient tombés dimanche. Des témoins ont rapporté que les insurgés se déplaçaient à bord de 50 camionnettes Hilux et sur des centaines de motos, brandissant toutes sortes d’armes. De nombreuses personnes vivant dans les communautés prises par Boko Haram ont fui pour éviter d’être tuées. Aucun échange de tirs, aucun combat n’a été rapporté malgré le fait que huit camions transportant des soldats  de l’armée nigériane aient été vus sur la route menant à ces communautés et que des appareils de combat de l’armée de l’air aient été déployés.

En plus de Michika et Uba, les insurgés contrôlent les localités de Gwoza, Buni Yadi, Gamboru Ngala, Damboa, Marte, Bama, Bara, Banki, Gulak, Dikwa et Madagali dans les Etats de Borno et d’Adamawa. Baba Jidda, le secrétaire de du Gouvernement de l’Etat de Borno a reconnu que la plus grande partie de son Etat était désormais sous le contrôle de Boko Haram qui s’est emparé des services économiques, sociaux et commerciaux des villes qu’il contrôle.

Rien ne semble être en mesure de stopper Boko Haram depuis que la secte islamiste a intensifié sa violente campagne au début de l’année, tuant 2 000 personnes et déplaçant des milliers d’autres. Cette crise prend des dimensions régionales. Et en visite au Tchad lundi et mardi, le président nigérian Goodluck Jonathan a évoqué le sujet avec son homologue Idriss Déby.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.