Mali : inflation des prix des matériaux de construction

Au Mali, beaucoup de commerçants ou de gérants de quincaillerie vous diront que la période hivernale, Août-Septembre, rime avec inflation magistrale des prix des matériaux de construction. En effet depuis plus années, ce phénomène se fait constater et de plus en plus « sévère », serait une conséquence intrinsèque à la hausse des prix du transport. Le phénomène s’explique par plusieurs causes. Dans un premier temps, les gérants de quincaillerie, évoquent l’impact direct qu’a le transport dans la flambée des prix des matériaux de construction. Ainsi l’année dernière par exemple à la période, une tonne de ciment était à 107.500 FCFA (230 dollars) contre 111.000 FCFA (238 dollars) cette année. Soit une augmentation d’environ 3500 FCFA (7,5 dollars) en moyenne chaque année. En outre les petites commerçantes comme les vendeuses de sable ou du gravier se plaignent des conditions qui deviennent plus difficiles avec la crue, ce qui rend de ce fait l’extraction compliquée et pénible. Et pour ne rien arranger   l’augmentation effrénée des taxes fixées par les mairies où se trouvent les carrières est aussi une raison qui contribue au ralentissement secteur de la construction lors de cette période hivernale. Cette forme de récession et la cherté des prix des matériaux pourraient entraver ce secteur de l’activité économique. Toutefois cette hausse des prix ne serait pas imputable à l’hivernage selon Gaoussou cissé, entrepreneur à Sirakoro, qui estime que « l’hivernage n’est qu’un prétexte pour les spéculateurs  car avec ou sans hivernage, les matériaux sont toujours chers, chaque fois  une augmentation de 1000 à 17500 Fcfa ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.