Sud-Soudan : Un rebelle impliqué dans l’attaque de l’hélicoptère de l’ONU

La mission des Nations Unies au Soudan du Sud (Minuss)  accuse le rebelle sud-soudanais Peter Gadet  d’être  impliqué dans l’attaque contre l’un de ses hélicoptères, qui avait fait 3 morts le 26 août dernier.

Peter-Gadet
Selon la mission onusienne, l’enquête préliminaire sur les circonstances du crash de l’hélicoptère a prouvé que l’hélicoptère « avait été bien abattu ». Quelques heures avant l’incident, Peter Gadet, qui commande les rebelles dans la zone du crash, aurait accusé la MINUSS  de mettre ses hélicoptères  à la disposition des troupes gouvernementales. Il aurait ainsi menacé d’abattre l’hélicoptère de  la mission onusienne  ce jour-là. Ces déclarations ont été faites lors d’une  conversation téléphonique, selon l’enquête préliminaire.

La MINUSS estime toutefois qu’il est trop tôt pour tirer des conclusions définitives sur les responsables de cette attaque.Des investigations plus approfondies sont en cours afin de déterminer avec plus de précision les circonstances de l’attaque, en l’occurrence l’origine du tir qui a touché l’appareil.

Rappelons que Pierre Gadet a déjà eu des démêlés avec  les observateurs internationaux. Il a notamment été sanctionné par les Etats Unis et l’Union Européenne (UE) pour avoir commis des exactions en avril dernier dans la ville pétrolifère de Bentiu.

Le Soudan du Sud, qui a eu son indépendance en 2011, traverse depuis plus de 8 mois, un conflit interne opposant le président Salva Kiir à son ancien adjoint et rival Riek Machar.Les combats entre les forces loyales aux deux hommes ont fait plusieurs  milliers de victimes dans le pays.Les deux camps  s’étaient accusés mutuellement de l’attaque contre l’hélicoptère de la mission onusienne.

La MINUSS qui opère dans le pays  depuis le début du conflit, utilise ses hélicoptères pour ravitailler ses bases, où sont réfugiées actuellement plus de 100.000 personnes menacées par la famine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.