Niger : Polémique autour de l’achat d’un avion présidentiel

Le Niger a un nouvel avion présidentiel, un Boeing 737-700 de type BBJ (Boeing Business Jet), a annoncé lundi le ministre de la Défense, Karidjo Mahamadou.

Boeing-bj

D’un coût de 30,5 millions d’euros (environ 20 milliards de francs CFA), le nouvel avion présidentiel a été acheté sur «fonds propres» du Niger, a indiqué le ministre de la Défense qui s’exprimait à la télévision nigérienne précisant que l’appareil a été réceptionné dimanche 31 août dernier à l’aéroport international de Niamey.

Qualifié de cercueil volant par certains experts en aéronautique, le précédent avion (également un Boeing 737) a été acheté dans les années soixante-dix, par l’ancien président Seini Kountché (1974-1987). Il a servi depuis lors à huit autres présidents.

Mais l’acquisition d’un nouvel avion présidentiel en cette période de crise ne fait pas l’unanimité au sein de la classe politique.

Bien que programmé depuis 2013, cet achat a provoqué l’ire de certaines formations de l’opposition de ce pays sahélien, considéré comme l’un des Etats les plus pauvres au monde, en dépit de ses énormes gisements d’uranium et de l’exploitation récente de pétrole.

Il est à rappeler que la polémique sur l’achat de cet avion présidentiel n’est pas vraiment nouvelle. Il y a deux ans, le projet des autorités nationales d’acquérir un avion avait suscité un vif débat au sein du  parlement nigérien.

Pour des raisons de sécurité, entre autres, le ministre Karidjo Mahamadou a indiqué que le nouvel avion présidentiel, d’une capacité de 24 passagers, sera géré par l’armée nigérienne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.