Gabon : Espoir dans le secteur minier.

Mining-IndabaPrésent à la 20ème édition de la conférence Mining Indaba tenue à Cap Town en Afrique du Sud du 3 au 6 février 2014,  le Gabon a témoigné des bonnes perspectives de son domaine minier.
A l’opposé des autres participants, inquiets du manque d’infrastructures et des difficultés de financement que connaît leur secteur minier, le Gabon s’est montré plus confiant. L’engouement provoqué, lors des expositions et des réunions de travail, par les professionnels du secteur rend compte de l’avenir prometteur qu’offriront les mines gabonaises.
A cette fin, des stratégies, notamment la communication, sont mises en place par les autorités gabonaises afin de valoriser ledit secteur. Elles consistent à attirer les opérateurs internationaux et à mettre au point des infrastructures performantes, capables de servir à une meilleure exploitation de la matière au profit des populations et de l’Etat.
Parlant des infrastructures, le ministre gabonais des Mines n’a pas manqué de relever que pour pouvoir renforcer l’économie nationale, il faut des infrastructures adéquates même si leur réalisation nécessite « des moyens lourds et un temps considérables ».
Outre la communication et l’élaboration de programmes liés aux infrastructures, le Gabon dispose d’un Code minier qui non seulement tient compte des problèmes existants ailleurs, mais met également en évidence les aspects positifs de la responsabilité sociétale des entreprises. Autrement dit, les compagnies ont à charge de développer l’environnement social dans lequel elles sont implantées et ce au profit des populations du pays.
Le Gabon dispose d’atouts en mettant  en œuvre un ensemble de stratégies dans le but d’inciter les opérateurs internationaux à investir dans le domaine minier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.