Guinée Bissau : Découverte d’un gisement de phosphate haut de gamme

La compagnie canadienne GB Minerals Ltd., titulaire du projet de phosphate de Farim en Guinée-Bissau, a annoncé la découverte sur ce site d’un minerai à très haute concentration. Cela met en relief le potentiel de cet actif minier situé dans le nord-est de ce petit pays d’Afrique de l’ouest.

GB-Minerals-Ltd-guineeEn effet, des tests d’enrichissement menés conjointement par deux firmes d’ingénierie, KEMWorks Technology Inc et Lycopodium Minerals Canada Ltd ont révélé la présence d’un minerai haut de gamme. D’après l’annonce faite par GB Minerals le mercredi 16 juillet, la teneur de ce minerai est de 36% P2O5 avec un ratio d’éléments mineur de moins de 0,08. Selon Luis Silva, PDG de la compagnie canadienne, il s’agit de la teneur la plus élevée jamais enregistrée sur un tel projet entièrement nouveau. Il a également souligné que d’autres tests seront réalisés ultérieurement en vue de consolider les résultats déjà obtenus.

La compagnie cotée à la Bourse de Toronto devrait alors se focaliser à déterminer la meilleure qualité possible du produit qu’elle pourra proposer à ses éventuels clients. Le projet de phosphate de Farim recèle d’importantes ressources minières évaluées à 64,6 millions de tonnes avec une teneur de 29,11% P2O5. Son exploitation par la société canadienne est fondée sur une licence délivrée en décembre 2012 pour une durée de 25 ans. Le coût total de l’investissement, selon GB Minerals Ltd., s’élève à 238,2 millions de dollars. La compagnie envisage , dans les mois à venir, avoir recours aux services d’un consultant en ingénierie dans le but d’examiner la réduction des frais d’immobilisations et de fonctionnement et ce, grâce à un procédé simplifié de traitement du phosphate.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.