Mozambique : L’Africa Rising du FMI

africa-risingLa semaine dernière, s’est tenue à Maputo, une conférence passant en revue les performances actuelles du continent noir ainsi que ses futurs défis auxquels il doit faire face. L’Africa Rising, organisé par le FMI, a rassemblé les décideurs politiques du continent et des investisseurs internationaux venus ainsi que divers acteurs de la société civile. L’idée générale qui est ressortie de la rencontre est que « l’Afrique monte ». Après avoir résisté à la crise de 2008, le continent affiche une croissance soutenue et les estimations du FMI annoncent une croissance de 5,4% pour l’année en cours.
Aussi, l’Afrique est-elle progressivement devenue une destination privilégiée pour les investissements directs étrangers (IDE ). Toujours selon le FMI, le continent va battre son propre record et devra recevoir cette année, un volume total de 80 milliards de dollars, en termes d’IDE. Fort de ces promesses très encourageantes, le continent doit prendre la mesure des enjeux actuels et futurs pour continuer sur cette lancée. L’un des premiers défis qu’il devra affronter est sa propre démographie. En marge d’une croissance économique soutenue, l’Afrique fait face à une démographie galopante, nécessitant la mise  en place des mécanismes de redistribution de richesses équitable et cohérente pour que croissance et démographie aillent de pair.
L’impression du FMI sur le continent africain a beaucoup évolué. Selon un analyste, « il ne s’agit plus d’un bébé à materner ou du dernier de la classe reclus au fonds de la salle, mais d’un acteur économique prometteur qui contribue à l’équilibre de l’économie mondiale ». C’est une nouvelle forme de relation qui se consolide entre l’Afrique et les institutions de Bretton Woods.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.