Soudan du Sud : Baisse de la production pétrolière

prod-petroliere-sud-soudan Les impacts du  conflit  qui ravage  actuellement le  Soudan du Sud ne sont pas seulement d’ordre humanitaire mais également  économique. Ainsi,  au cours des cinq derniers mois,  la  production du pétrole, principale source de revenus du pays,  a-t-elle baissé de 50%.
Lors  d’une  conférence  de  presse tenue  jeudi,   Donald Booth, envoyé spécial américain au Soudan du Sud, a fait ce constat alarmant. Près de la moitié de la production pétrolifère du pays a chuté, en raison du conflit. Une situation d’autant plus inquiétante que  le pétrole  représentait  98%  du budget  de l’Etat,  avant  le déclenchement du conflit. Mais six mois après le début des hostilités, la réalité est bien différente : la production est passée de  254.000 à  130.000  barils/ jour.  Des chiffres qui laissent M. Booth  pessimiste quant  à l’avenir du Sud Soudan.  « Le pays tout entier va souffrir économiquement de ce conflit, pendant longtemps »,  a-t-il commenté.
Cette  chute  de  la  production  pétrolière s’explique  par le fait que les affrontements sont surtout intenses  dans  les régions d’exploitation de l’or noir.  C’est le cas  de l’Etat du  Haut-Nil (nord), qui regorge la quasi-totalité des réserves du pays. L’insécurité et la criminalité  qui y règnent ne sont pas favorables  pour les activités d’extraction. Dans  d’autres régions,  les puits  pétroliers ont été  fermés comme celui  d’Unité,  second Etat pétrolier.
Par  ailleurs  le pétrole demeure  un  enjeu important   dans le conflit Sud-soudanais.  Les rebelles combattent âprement les forces gouvernementales  pour prendre le contrôle  de certaines villes  stratégiques,  à l’instar de Bentiu, tombée entre leurs  mains  en avril dernier. Bien que  contrôlant  75%  de la production pétrolière de l’ancien Soudan, celui   du Sud reste  dépendant des infrastructures du Nord.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.