Cameroun : Liquidation de la compagnie d’assurance Samiris SA

samirisMercredi dernier, la liquidation de l’assureur camerounais Samiris SA est entrée dans sa phase pratique. C’était le jour de clôture des productions  des créances au liquidateur de la compagnie, pour les créanciers résidant au Cameroun.
Quant à ces derniers, le liquidateur  Messio à Bediong leur a rappelé dans un communiqué publié  mardi, qu’ils avaient jusqu’au 23 mai 2014 pour produire leurs créances.
Parallèlement, les anciens responsables de la compagnie viennent de déposer une plainte pour  « faux et usage de faux », contre Jean Claude Ngwba, le secrétaire général de la CIMA (Conférence inter-africaine des marchés des assurances). Celui-ci est accusé d’avoir fourni un « faux document » pour justifier le retrait de l’agrément  de l’assureur camerounais en octobre 2012.
A l’époque, le  document en question, qui dénonçait  une transaction immobilière  illégale,  était supposé provenir  de la Commission nationale anti-corruption du Cameroun (Conac).  Cette dernière a finalement déclaré que ce document était un « faux », ce  qui n’a cependant, pas suffi  à réhabiliter  Samiris. Selon la CIMA,  « le retrait de l’agrément de cette compagnie d’assurance n’a pas été prononcé sur la base de ce document finalement faux, mais davantage à cause de l’incapacité des dirigeants à recapitaliser l’entreprise, deux ans après l’injonction de la CIMA ».
En 2010,  un contrôle effectué dans la compagnie  Saïmiris SA, avait effectivement révélé des besoins de financement  d’un montant de  813 millions de francs CFA. Les responsables concernés , ont  été sommés de mobiliser des financements pour revenir à la hauteur de ce montant. Mais ils n’ont jamais réussi à trouver un plan de refinancement efficace. En conséquence,  la CIMA avait retiré l’agrément de la compagnie camerounaise.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.