Génocide au Rwanda : Un éventuel génocidaire arrêté en France.

claude-muhayimanaLa police française a interpellé l’un des acteurs supposés du génocide rwandais de 1994. Il s’agit du Franco-Rwandais Claude Muhayimana qui a été arrêté à Rouen (Normandie), mis en examen et écroué dans la nuit de mercredi à jeudi.
Agé d’une cinquantaine d’années, M. Muhayimana est accusé par la justice rwandaise d’avoir activement « participé au massacre de l’église de Kibuye (ouest du Rwanda) le 17 avril 1994 où plusieurs milliers de Tutsi ont été tués ».
Employé municipal à Rouen, il était réclamé par Kigali, mais  sa demande d’extradition a été rejetée en février dernier.  En effet,  la Cour de cassation a invoqué  le principe de non-rétroactivité pour  refuser  son extradition.  Selon ce principe, on ne peut être jugé pour une infraction non définie par la loi au moment des faits. Or  au Rwanda, le génocide n’est poursuivi qu’en vertu de lois datant de 1996 et 2004.
L’avocat de l’accusé, Me Philippe Meilhac a réagi, estimant que la procédure n’a pas été respectée. « Ma première action dans ce dossier va être de contester ce placement en détention provisoire qui est intervenu au beau milieu de la nuit », a-t-il déclaré  au micro de RFI.  Il assure également que son client est innocent : « Pour le reste, mon client a déjà eu l’occasion de dire qu’il était totalement innocent. Il notamment  expliqué qu’il a une femme tutsi,  qu’il a caché un certain nombre de membres de sa famille tutsi (…)  et il a même expliqué qu’il avait été amené à collaborer avec  l’armée française dans le cadre de l’opération turquoise ».
Pour Me  Meilhac, « M. Muhayimana n’est  absolument pas celui qu’on décrit ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.