Mali : Priorités de Moussa Mara à la sécurité et la réconciliation

moussa-maraLe nouveau Premier ministre du futur gouvernement malien en cours de formation, a annoncé mercredi dernier que la sécurité et la réconciliation seront à la tête de ses responsabilités.
Malgré tous les progrès réalisés à peine un an ,depuis l’intervention armée de la France et des alliés africains, beaucoup reste  à faire pour remettre le Mali sur les rails. Les notions de sécurité et de réconciliation sont essentielles pour Moussa Mara en vue de tourner définitivement la page de la crise politico-militaire, et aux autres objectifs concernant le renforcement des services publics et l’amélioration des rapports entre les citoyens et l’Etat qu’il s’est fixés.
Le volet sécuritaire n’est pas encore étendu à l’ensemble du territoire national et le tissu social a été mis à mal à cause de la crise traversée le pays mais qui, au final, n’est que l’aboutissement de tensions latentes depuis des années.
Toutefois, le chemin ne sera pas des plus tranquilles pour le nouveau Premier ministre  d’atteindre les objectifs tracés. Son prédécesseur Oumar Tatam Ly a, dans sa lettre de démission, justifié sa décision de se retirer à cause d’importants « dysfonctionnements » et « insuffisances » dans l’action du gouvernement, ce qui aurait considérablement réduit sa marge de manœuvre.
Depuis les élections présidentielles et législatives de l’année dernière qui ont porté au pouvoir Ibrahim Boubacar Keita, et sa majorité au Parlement, les autorités maliennes n’arrivent pas à  régler la question du statut du nord-Mali, que les Touaregs appellent Azawad et dont ils revendiquent l’autonomie. La résolution de cette question demeure l’avancée principale qui permettrait de poser les bases d’une paix durable dans le pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.