Cameroun : Succès du programme New Generation

cacao_ciccMis en place il y a deux ans par le Conseil interprofessionnel du cacao et du café (CICC), le programme New Generation a déjà à ses actifs cinq cents hectares de cacaoyers et trois cents vingt-cinq réservés à  la culture et l’exploitation du cacao.
Ce programme, qui vise à intéresser les jeunes camerounais à la culture du cacao, est un outil par lequel le CICC projette d’accroître la production de la filière au Cameroun. Il consiste à accompagner, sur une période de trois années, des jeunes diplômés des écoles d’Agriculture  désireux de créer une plantation d’au moins trois hectares.
En rappel, de récents rapports avaient montré une chute drastique, plus de 50%, de la production du cacao dans ce pays. Dans la quête des causes de ce drame, le ministre camerounais du Commerce avait, entre autres, mis l’accent en novembre 2013 sur le vieillissement des planteurs et du désintérêt de la jeune génération considérée comme l’un des facteurs clés.
A ce jour, le CICC œuvre de concert avec le gouvernement camerounais pour relancer la filière. Au nombre des actions entreprises se compte la deuxième édition du Festival internationale du cacao (Festicacao) organisée fin novembre 2013 et qui a permis de présenter à la jeunesse les multiples opportunités que leur offre cette filière prometteuse pour leur avenir professionnel.
Des fonds ont été injectés dans ce domaine afin de soutenir le travail des agriculteurs et surtout créer les conditions pour une récolte de produits de qualité.
Ainsi, grâce à la multiplicité des appuis aussi bien à la filière qu’aux agriculteurs, le CICC projette-t-il une récolte de six cents mille tonnes les six prochaines années.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.