Ghana : Installation du Groupe marocain Addoha

addoha-en-ghanaLe gouvernement ghanéen et le groupe immobilier marocain Addoha ainsi que sa succursale locale, Ciments d’Afrique (CIMAF), sont désormais liés par une convention portant sur l’édification de 10 000 logements et la mise en place d’une cimenterie dans le pays ouest-africain. Ce document a été paraphé hier lundi en présence du PDG Anas Sefrioui et du directeur général d’Addoha, Saâd Sefrioui.
Depuis le mois dernier, ce rapprochement a été annoncé par certains médias. Via sa filiale CIMAF, Addoha vient de s’installer au Ghana. A côté de la Mauritanie et de l’Angola, c’était l’un des pays que le groupe immobilier visait dans son plan d’expansion 2014.
D’après son contrat avec l’Exécutif ghanéen, ce groupe va doter le pays de 10 000 logements supplémentaires et la construction d’une cimenterie. Le coût global du projet est estimé à plus  de 270 millions d’euros (360 millions de dollars).
Plus précisément, l’entreprise marocaine a estimé qu’il faut un investissement de 220 millions d’euros (293,3 millions de dollars) pour concrétiser ce projet immobilier. Quant à la cimenterie, sa construction devrait nécessiter une enveloppe de 53 millions d’euros (70,6 millions de dollars). Ce chantier s’étendra sur une période de 18 mois. Et, la capacité de production attendue de cette cimenterie est d’un million de tonnes/an.
En exerçant au Ghana, Addoha montre son intérêt sans cesse croissant pour l’Afrique subsaharienne. Faut-il rappeler que le groupe marocain est déjà présent au Burkina Faso, au Cameroun, en Côte d’Ivoire, au Gabon et en Guinée. Cette stratégie a certainement contribué à améliorer ses résultats, avec un chiffre d’affaires qui a atteint  en 2013, 725 millions d’euros (966,6 millions de dollars).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.