Publié Le : mar, Mar 11th, 2014

Somalie : Aide australienne pour la reconstruction et la stabilité

flagLe gouvernement australien s’est engagé lundi à débloquer une enveloppe de 9 millions de dollars pour venir en aide à la Somalie dans ses efforts de construction d’un Etat.
D’après les autorités australiennes, 20% de cette aide, soit 1,8 million de dollars, sont destinés à appuyer la Mission de l’Union africaine en Somalie (AMISOM). La plus grosse part, soit 80% restants  équivalant à 7,2 millions de dollars, va être versée sous forme d’aide humanitaire.
Mise en place avec l’approbation des Nations Unies, l’AMISOM assiste l’armée nationale somalienne dans sa guerre sanglante contre les insurgés Shebaab, ennemis jurés du gouvernement somalien. Dans ce pays totalement déchiré, l’aide internationale, qu’elle soit humanitaire ou autre, devient une urgence permanente.
Les rapports de l’ONU et des autres organismes travaillant sur place sont toujours alarmants et font état d’une situation préoccupante. Le coordinateur humanitaire des Nations Unies pour la Somalie, Philippe Lazzarini, a fait savoir que le pays risque une énième fois de faire face à une sécheresse grave et à des déplacements massifs de la population, notamment au centre et au  sud.
La situation des Somaliens refugiés hors du pays est  extrêmement fragile. Dans une étude publiée mardi, Médecins Sans Frontières (MSF) dévoile des conditions de vie lamentablement inadéquates et l’insécurité inquiétante sur le site de Dagahaley, l’un des cinq camps de Dadaab, qui regroupe  le plus grand nombre  de réfugiés au monde, situé dans le Nord-Est du Kenya.
Pour le gouvernement australien, la reconstruction et la stabilisation de la Somalie sont aussi profitables aux intérêts de l’Australie qui n’est pas à l’abri du terrorisme grandissant et des conséquences de la piraterie dans l’océan indien.

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>