Libreville : Soutien de la BAD au Gabon Emergent.

presidant-BADEn visite officielle au Gabon, le président de la Banque africaine de développement (BAD) a livré, jeudi 27 février, un message d’espérance aux entrepreneurs gabonais qui ont effectué le déplacement à la Chambre de commerce.
Ce message qui porte sur les mécanismes de financement des petites et moyennes entreprises, ainsi que sur les industries, a été bien accueilli par l’auditoire. Celui-ci y a perçu un encouragement de l’institution panafricaine à hisser le Gabon au rang des pays émergents.
De source locale, les échanges entre, d’un côté la Banque et les autorités gabonaises et de l’autre, les entrepreneurs et l’institution, vont permettre de déceler les principaux facteurs de développement. Le but d’une telle initiative consiste à créer des emplois et des entreprises en vue d’une économie plus prospère au Gabon.
Il est clair qu’on ne peut évoquer les facteurs de développement sans faire allusion à ceux qui en constituent un frein. Ainsi, le manque de formation, de compétence et de financement ont été présentés par le patron de la BAD comme des obstacles au développement.
Un tel exercice l’a conduit a prodigué des conseils à son auditoire. Le responsable de l’institution panafricaine a recommandé le modèle allemand pour répondre à l’adéquation formation-emploi.
Autrement dit, la formation n’est pas seulement universitaire. Elle peut également concerner la pratique professionnelle qui nécessite le renforcement des capacités du personnel dont  les entreprises en ont besoin. Bien plus que des échanges, la BAD prévoit soutenir les entreprises locales à hauteur de dix millions de dollars.
Après l’Allemagne et quelques pays asiatiques, c’est au tour de l’Afrique, notamment à travers la BAD, de soutenir le projet Gabon Emergent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.