Sénégal : En quête d’un important financement

macky-sallLundi, les autorités sénégalaises ont entamé des discussions avec leurs partenaires financiers du groupe consultatif au siège de la Banque Mondiale à Paris. Objectif : financer le plan de développement. Environ 4 milliards de dollars, c’est le financement que recherche le pays de la Teranga afin de concrétiser son programme « Sénégal émergent 2035 ».
A préciser qu’il ne s’agit que d’un soutien financier partiel, la facture globale du programme équivalant à 20 milliards de dollars. La part requise pour le moment ne servira donc qu’à le lancer. En dehors de cela, le gouvernement sénégalais a besoin de près de 5,8 milliards de dollars en supplément, lesquels devraient provenir de ses partenaires techniques et financiers (3,7 milliards de dollars) et du secteur privé (2,1 milliards de dollars).
En ce qui concerne le programme proprement dit, il sera présenté en détail dès aujourd’hui mardi aux participants à cette table ronde à l’occasion d’un forum avec la Chambre de commerce et d’industrie de Paris. Ce programme se décline en 21 projets, dont un bon nombre porte sur les infrastructures et l’agriculture.
A propos de ce dernier domaine,ce pays entend s’auto-suffire en riz à l’horizon 2017. Pour y parvenir, l’Exécutif propose de donner accès aux agriculteurs des moyens financiers et techniques adéquats dans le but de valoriser les terres arables de la vallée du fleuve Sénégal.
A l’opposé, le problème est déjà résolu en matière d’infrastructures .La Chine, où le président sénégalais Macky Sall vient d’effectuer une visite, s’est engagée à prendre en charge toutes les initiatives de « Sénégal émergent 2035 »  relevant de ce domaine. En tout, la deuxième puissance mondiale devrait contribuer à ce programme à hauteur de 5 milliards de dollars.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.