Ghana:Compression de personnel dans le secteur aurifère

gold-mine-ghanaD’après des données de la Chambre des Mines du Ghana (GCM), les compagnies aurifères opérant dans ce pays ouest-africain pourraient réduire leurs effectifs entre 2 000 à 4 000 postes au cours de cette année.
« Les mesures d’austérité prises par les compagnies toucheront 2 000 à 4 000 salariés à la fin de l’année, mais les suppressions d’emplois peuvent être plus importantes si la situation empire », tels sont les propos tenus par le directeur exécutif de la GCM, M. Tony Aubynn, dans les colonnes du Daily Graphic.
Pour rappel, les compagnies aurifères du monde entier subissent les effets de la baisse des cours du métal jaune. Aussi, envisagent-elles – si ce n’est pas déjà fait – de réduire leur personnel. Pour ce qui est spécifique au Ghana et sur base des statistiques de la GCM, il n’a produit que 840 600 onces au troisième trimestre 2013. Pourtant, la production ghanéenne atteignait 1,2 million d’onces sur les trois mois précédents. Vraisemblablement, les compagnies minières actives dans ce pays ont volontairement limité leur production due à la   chute du prix de l’or.
Il va sans dire que ce contexte aura certainement des retombées sur l’économie du Ghana. En effet, l’or représente 39 % de ses exportations. Ce ralentissement justifie la faiblesse des prévisions de croissance ghanéenne rendues publiques mercredi, par la Banque Mondiale. Cette institution table à présent sur 7 % en 2014 alors que, récemment, elle s’attendait à 7,9 %. Entre-temps, la GCM entend gérer cette période de vache maigre. Ainsi, son patron a évoqué la possibilité d’instaurer une compensation au bénéfice des travailleurs licenciés afin que ces derniers n’aient pas à se plaindre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.