Nigéria : Vers l’interdiction de fumer en public

fumeur-cigarette-africainBientôt, il ne sera plus possible de fumer dans les lieux publics dans l’Etat de Lagos au Nigéria. A l’issue d’un vote, ses élus se sont montrés favorables à une loi interdisant cette pratique.
Fumer en public dans l’Etat de Lagos pourrait coûter cher. Sur base de la nouvelle législation en cours de préparation, les récalcitrants risquent une peine jusqu’à trois mois de prison,  éventuellement assortie du paiement d’une amende de 28 euros (37,3 dollars). Dans le même ordre d’idées, le texte en cours  prévoit de sanctionner les personnes qui fumeront en présence d’enfants à un mois de prison ou au paiement d’une amende de 115 euros (153 dollars). Avant qu’elles n’entrent en vigueur, ces lois doivent d’abord être promulguées par le gouverneur de Lagos, Babatunde Fahola.
Toutes ces mesures entrent dans un processus de durcissement de la législation encadrant les fumeurs. Il y a peu de temps, cet Etat nigérian avait interdit aux conducteurs de fumer au volant dans le but de renforcer la sécurité routière. A l’échelle nationale, le gouvernement avait déjà décidé d’interdire de fumer dans les lieux publics. Mais, cette disposition n’est que rarement appliquée. Il est donc courant de voir des fumeurs dans les débits des boissons, les bistrots et autres boîtes de nuit pour ne citer que ces quelques lieux.
Pour pallier  cette difficulté, la nouvelle législation a donné aux propriétaires ou gardiens des zones publiques, la responsabilité de s’assurer que l’interdiction de fumer y est clairement mentionnée. Une bonne mesure certes mais qui n’est certainement pas un gage de réussite. Néanmoins, l’Exécutif espère que ce rappel pourra, au moins, faire avancer l’application de cette loi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.