Côte d’Ivoire : Financement d’un projet en électricité

ee2674492f20eb0a8505097363c295c2_LGrâce à un accord signé avec la Banque Ouest-Africaine de Développement (BOAD), la Côte d’Ivoire bénéficiera d’un prêt de 26 millions de dollars destiné à soutenir sa fourniture en électricité. Le gouvernement a dévoilé cette information le week-end dernier par le biais d’un communiqué.

En fait, ce financement permettra le développement d’un projet visant à renforcer et à réhabiliter les ouvrages de transport et de distribution d’énergie du pays ouest-africain. « L’objectif de ce projet est d’améliorer la capacité de transit des lignes et postes des réseaux de transport électrique national et régional », comme  mentionné dans l’annonce de l’équipe exécutive.

Plus précisément, le niveau régional de l’initiative englobe l’interconnexion ivoirienne avec le Ghana et l’amélioration de la fourniture d’électricité dans l’espace frontalier avec le même pays voisin et le Burkina-Faso. Au-delà de ces 2 pays, l’électricité ivoirienne profite à plusieurs pays de la sous-région, à l’instar du Bénin, du Togo et du Mali. Comme si cela ne suffisait, un projet d’interconnexion avec la Sierra Leone, le Libéria et la Guinée est en cours.

Sans hausser sa capacité de production énergétique, la Côte d’Ivoire ne peut sans doute pas honorer tous ces contrats. Raison pour laquelle son gouvernement a récemment signé de  nombreux accords allant dans ce sens. A titre d’illustration, Abidjan a décroché en août un prêt de 356 millions de dollars pour accroître la production électrique de la centrale thermique CIPREL (Compagnie ivoirienne de production de l’électricité) d’ici 2015. Parallèlement, le gouvernement développe, en partenariat avec la Chine, un vaste projet de construction d’un barrage hydroélectrique à Soubré. Cet ouvrage est considéré comme le premier centre de production électrique en Afrique de l’Ouest.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.