Mali : Amadou Sanogo convoqué par la justice

000000000000000000000000000000000000000000000000000Le général Amadou Sanogo, principal responsable du coup d’Etat du 22 mars 2012, devra répondre de ses actes à la justice malienne. Il vient d’être convoqué pour être entendu sur la récente mutinerie.

Ayant ravi le pouvoir à Amadou Toumani Touré (ATT) au terme d’un coup d’Etat, Amadou Sanogo était capitaine au moment de ces faits. Mais, depuis août dernier, il s’est proclamé général 4 étoiles. Après avoir gravi les échelons aussi rapidement, Amadou Sanogo semble connaître une traversée du désert, où la justice est à ses trousses. Ainsi, il a été invité à comparaître devant un juge d’instruction à Bamako à une date non encore déterminée.

 D’après certaines indiscrétions, cette audience portera sur la mutinerie du 30 septembre dernier à Kati (15 km de Bamako) et les violences dont ses éléments sont soupçonnés d’être responsables. A cette date, ceux-ci s’étaient révoltés dans le but d’avoir des promotions dans l’armée, ce qui aurait donné lieu à une répression sanglante à l’encontre de certains soldats loyalistes. Et, selon le témoignage des familles des victimes, elles ont retrouvé au moins 3 cadavres dans cette caserne et son voisinage. Parmi les morts déplorés, il y avait certains leaders de la mutinerie.

Cette affaire n’intéresse pas uniquement  la justice malienne. La Cour Pénale Internationale (CPI) et d’autres ONG internationales de défense des droits de l’Homme, à l’instar de Human Watch Right, suivent de près ce dossier.

Simultanément, Amadou Sanogo fait l’objet d’un mandat d’amener délivré par la justice malienne contre 17 militaires impliqués dans les affrontements du 30 avril 2012 entre les militaires proches des putschistes (bérets verts) et les loyalistes (bérets rouges)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.