Pétrole : Retour du Bénin

0000000000000000000000000000000000000000000000000000Petroleum (SAPETRO) sur le littoral béninois du Sèmè (sud-est). Ses réserves sont estimées à 87 millions de barils.

C’est le fruit d’un travail de longue haleine.Depuis fin 2008, SAPETRO avait entamé l’exploration au large des côtes de Sèmè. A présent, il est certain que cette zone recèle de l’or noir. D’après cette compagnie pétrolière, il y en a pour 87 millions de barils rien que sur le bloc 1. De quoi donner des perspectives à SAPETRO, qui envisage de couvrir 14 ans d’exploitation avec une production de 7500 barils/ jour.

 Il ne reste plus qu’à finaliser les contrats avec les autorités de tutelle. Dans ce cadre, une délégation de l’exploitant nigérian s’était entretenue, la semaine dernière, avec le chef d’Etat béninois, Thomas Boni Yay. En dehors de ce projet, le large de Sèmè pourrait contenir d’autres futures  exploitations. Une mission d’exploration s’y trouve  actuellement à la recherche d’un autre gisement dont les réserves de ce bloc, sont estimées à 100 millions de barils.

 Le ministre de l’Energie, Barthélémy Kassa, a déjà annoncé le retour du Bénin dans le club des pays producteurs de pétrole. Vraisemblablement, cette source d’énergie constitue une précieuse opportunité pour son économie, laquelle est fortement dépendante de l’agriculture. Néanmoins, cet Etat ouest-africain a eu à produire du pétrole, avec un pic de 8000 barils au quotidien en 1986. Par la suite, cette activité s’est totalement arrêtée en 2004 ,selon des données de l’Agence américaine d’Information sur l’Energie (EIA).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.