Mali : Des fonds pour la reconstruction du Nord

0000000000000000000000000000000000000000000000000La télévision publique malienne a annoncé jeudi, le déblocage par le Mali de 23 millions de dollars US pour la réhabilitation des infrastructures qui ont été détruites lors du conflit qui a déchiré le pays en 2012 et 2013.

Les agences chargées de l’exécution des travaux avaient reçu la veille des mains du ministre malien du Plan et de la prospective, les conventions relatives à ce financement. Au total ce sont plus de 50 millions de dollars US, inscrits au budget de l’Etat pour 2013, qui seront consacrés aux différents travaux de restauration.

Le reste des fonds devrait être débloqué l’année prochaine. Seront concernées les régions de Kidal, Gao et Tombouctou au Nord, mais également celles de Mopti et de Ségou au Centre du pays. Pendant leur occupation du pays près de dix mois durant, les groupes islamistes armés AQMI (Al-Qaïda au Maghreb Islamique) et Ansar Dine (Défenseurs de l’Islam) ont endommagé plusieurs édifices publics et privés. Les dégâts ont été estimés après une première évaluation à environ 210 millions de dollars US. Une bonne partie de ces frais seront pris en charge par des partenaires de l’Etat.

Bamako estime que les 50 millions qu’il a prévus dans son budget sont un minimum pour permettre un fonctionnement normal de l’administration dans les régions saccagées et y mettre en œuvre des projets et programmes d’investissement pour leur développement.

Les groupes djihadistes ont également détruit des mausolées de saints musulmans et de précieux manuscrits conservés à Tombouctou, une ville inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco qui fut un grand centre intellectuel de l’Islam. L’ampleur des dégâts, supérieure à ce qui était pressenti, a pu être constatée en mai et juin par une équipe d’experts mandatés par l’Unesco.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.