Cameroun : Hausse de la subvention sur les hydrocarbures

000000000000000000000000000000000000000000000Les statistiques de la Caisse de stabilisation des prix des hydrocarbures montrent que la subvention aux produits pétroliers, pratiquée par le gouvernement camerounais, est de plus en plus élevée.

D’environ 300 millions de dollars en 2010, elle est passée à 6,2 millions de dollars en 2012 et estimée, pour l’exercice 2013, à 8,7 millions de dollars. Ce montant alimente les thèses qui défendent la suppression des subventions car, de leurs points de vue, elles contribuent à plus de charges pour les caisses de l’Etat et à générer les inégalités sociales. Des études menées par le Fonds Monétaire International (FMI) témoignent que cette pratique profite plus aux riches qu’aux démunis.

En dépit des suggestions du FMI, les autorités camerounaises sont réticentes à l’application de telles mesures en raison des conflits sociaux qu’elles peuvent susciter. A titre d’exemple, en février 2008, des émeutes ont éclaté dans le pays suite à la décision du gouvernement de mettre fin à la subvention dont bénéficient les produits pétroliers.

Autrement dit, la subvention n’est pas, pour l’heure, une option pour les gouvernants en place pour se maintenir  et conserver surtout leur électorat. Selon une source officielle, l’intention de suppression  de la subvention formulée par les autorités est « une posture que ne partagent pas de nombreuses organisations de la société civile et même des regroupements patronaux ».

Quoi qu’il en soit, la politique des subventions adoptée par le Cameroun pèse énormément sur les caisses de l’Etat Ce qui nous conduit à dire que les responsables de ce pays gagneraient à la revoir tout en tenant compte des propositions de mesures d’accompagnement faites par les organisations de les acteurs de la société civile et patronaux, afin d’éviter à la fois l’appauvrissement  de la population et les soulèvements sociaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.