Publié Le : lun, Juin 18th, 2012

Côte d’Ivoire : Le pari d’Endeavour Mining

Endeavour Mining compte développer un projet en Côte d’Ivoire. Mais, jusque-là, la compagnie minière canadienne n’a pas décroché l’autorisation des autorités de tutelle. Endeavour a mis la main sur la mine d’or d’Agbaou et ne compte pas lâcher prise. De cette mine à ciel ouvert peut être extrait jusqu’à 32,5 tonnes d’or (1,15 million d’onces). Comme sa production annuelle est estimée à 2,9 tonnes (103 000 onces), les experts évaluent sa durée de vie à 8 ans. Ce délai relativement court n’entame en rien l’attractivité du projet. Actuellement, le canadien a lancé un chantier de 159 millions de dollars américains sur la mine. Un pari risqué car Endeavour n’a pas le feu vert officiel. En effet, la Côte d’Ivoire est entrain de concocter un nouveau code minier. Ironiquement, celui-ci vise, entre autres, à accélérer les procédures administratives. Selon le Directeur Général d’Endeavour, M. Neil Woodyer, la compagnie a néanmoins reçu un courrier. Provenant du Ministère des Mines, du Pétrole et de l’Energie, la lettre l’enjoignait à continuer le développement du projet. Celui-ci doit aboutir aux activités extractives proprement dites à partir du premier trimestre 2014. L’exploitation occasionnera la création de 350 postes tandis que la construction en pourvoira 850. Ce qui est très intéressant pour la Côte d’Ivoire. Par ailleurs, ce projet est extrêmement rentable : par an, Endeavour pourrait gagner 274 millions de dollars à un cours de 1250 dollars américains l’once. Or, la même quantité vaut 1610 dollars américains. On comprend mieux pourquoi le canadien semble si déterminé.

Displaying 3 Comments
Have Your Say
  1. laurent kouassi dit :

    je veux avoir la liste des differents postes que propose la mine dendeavor

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>