Ethiopie : Vers l’énergie géothermique

0

La course aux énergies renouvelables a conduit à l’exploitation de types d’énergie encore peu répandus. L’énergie géothermique est l’une d’entre elles. L’Éthiopie a décidé d’emboîter le pas au pionnier du secteur, l’Island. En effet, Addis-Abeba vient de signer un accord avec la Reykjavik Géothermal pour la construction d’une centrale géothermique d’une  capacité 1000 MW d’électricité.

Baptisée Corbetti, du nom du volcan sur lequel on la construit, la centrale nécessitera un investissement s’élevant à 4 milliards de dollars. La réalisation du projet prévoit un déploiement en deux phases. La première sera achevée en 5 ans et permettra de délivrer la moitié de la capacité totale, soit 500 MW. Aussi, les travaux de la deuxième phase qui permettront de combler les 500 MW restants devront durer environ 8 ans. Toutefois, les hauts responsables de l’entreprise islandaise ont annoncé que la centrale pourra déjà produire de l’électricité à partir de l’année 2015.

La structure géologique éthiopienne est propice à l’exploitation de l’énergie géothermique qui repose essentiellement sur la chaleur naturelle provenant de la terre. Les sites présentant des structures volcaniques sont les mieux placés pour bénéficier de l’énergie géothermique et l’Ethiopie abrite plusieurs volcans dont le Corbetti, le Dallol et l’Adoua.

Fort de ces multiples sites volcaniques, le pays peut espérer faire de la géothermie sa principale source d’énergie.

L’Island a réussi cet accord visant à  exploiter considérablement cette énergie. C’est ainsi que Reykjavik a développé un savoir-faire très poussé dans ce domaine et s’applique désormais à l’exporter.

Aujourd’hui, plus de 65% de l’énergie primaire produite dans ce pays l’est sous forme géothermique, tandis que l’hydroélectrique ne représente que 19% de la production totale. Les combustibles fossiles dont le pétrole ont été ainsi réduits à leur plus simple expression.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.