Sénégal : Le projet « sukuk » bientôt opérationnel

130922093057CIROLe Sénégal et la Société Islamique pour le Développement du secteur privé (SID) vont collaborer dans un projet d’émissions d’obligations islamiques. Cette initiative aura pris plus de 2 ans à se mettre en place.

Dimanche dernier, les autorités sénégalaises ont annoncé le prochain lancement de « sukuk » ou obligations islamiques, dans un communiqué conjoint avec la SID. Cela est prévu pour l’année prochaine et portera sur 200 millions de dollars. Néanmoins, il faut signaler que ce projet devrait être lancé en 2011. Quoi qu’il en soit, les sukuk sont particulièrement adaptées aux musulmans. Les obligations classiques étant génératrices d’intérêt – ce qui est contraire à la loi islamique -, elles peuvent gêner cette tranche  de croyants. D’où, l’idée de créer des obligations islamiques. Celles-ci ont pour principe d’être assorties à un actif tangible  et à échéance fixe. Ainsi, les propriétaires de ce système jouissent-ils  d’un droit de créance. C’est, en fait, les revenus dus au rendement de l’actif.

Grâce à son caractère innovant, le projet d’émission d’obligations islamiques devrait être soutenu par des bailleurs de fonds autres que le SID. Des structures similaires des pays du Golfe, par exemple, seraient intéressées par cette perspective. Le plus bénéfique pour le pays de la Teranga serait que les obligations islamiques soient capables de soutenir financièrement de vastes projets. Dans cet ordre d’idées, Dakar a déjà signé un contrat avec la Banque Islamique de Développement (BID), qui utilise les principes de la finance islamique.

Par le biais de cet accord, une enveloppe d’un milliard d’euros (1,3 milliard de dollars) pourrait être mise à disposition pour divers projets au Sénégal. Ce pays ouest-africain contribuera certainement au développement de la finance islamique sur le continent noir, étant le premier à initier un tel projet .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.