Mali : Accrochages entre militaires français et islamistes

2013-01-19T141656Z_1505591313_GM1E91J1PTQ01_RTRMADP_3_MALI-FRANCE-TROOPS_0Le ministère français de la Défense a fait état, jeudi, d’affrontements violents entre des soldats de l’armée de l’Hexagone et des islamistes, survenus le 1er octobre dernier dans la région de Douaya  (nord de Tombouctou). Ce dernier camp a perdu une dizaine de ses éléments à l’issue de cet accrochage.

A en croire le porte-parole de l’armée française, ces combats ont été intenses. Cette dernière a  dû employer les grands moyens : déploiement au sol et mise à contribution de forces spéciales et d’un hélicoptère. L’appareil volant a été utilisé dès le début des affrontements. Tout a commencé lors  du  repérage de véhicules d’islamistes dans une localité au nord de Tombouctou. Ce qui a poussé le commandement français à y dépêcher l’hélicoptère qui a provoqué  la débandade des terroristes, et d’identifier un de leurs véhicules. Ses occupants en sont sortis sous la contrainte des tirs français et ont tenté de riposter. Au bout des 4 heures, les militaires  sont parvenus à capturer une dizaine d’islamistes.

Depuis déjà un mois, l’armée française n’avait pas été impliquée dans un combat contre des djihadistes.Le dernier en date remonte à la mi-septembre et s’est déroulé non loin d’Amoustarat.Selon certaines analyses, à l’approche des élections législatives prévues pour le 24 novembre prochain, le climat devrait connaître beaucoup plus de tensions. Selon une source touareg, la région de Tombouctou aurait été, début octobre, le point de rassemblement de plusieurs unités armées d’Al Qaïda au Maghreb Islamique (AQMI).Une information  proche de la Mission de Maintien de la Paix de l’ONU (MISMA), fait état, d’une douzaine de véhicules islamistes signalés  à 60 km de Tombouctou.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.