Guinée: Vers l’annulation de la dette

Après un séjour de trois semaines en Guinée, une mission d’évaluation conjointe du Fonds Monétaire International (FMI) et de la Banque Mondiale semble être satisfaite des réformes entreprises par le gouvernement local. Sur la base de ces progrès, le pays pourrait, très prochainement, atteindre le point d’achèvement de l’initiative en faveur des Pays Pauvres Très Endettés (PPTE). Ce que M. Harry Soek, le responsable de cette délégation, a confirmé au sortir d’une rencontre avec le président guinéen Alpha Condé: « les performances économiques et la gestion des finances publiques sont excellentes. Nous pensons qu’au niveau des services du FMI et de la Banque Mondiale, tous les indicateurs sont remplis et il nous faut une discussion au niveau du Conseil d’administration du FMI sur les performances économiques ». Ensuite, viendra l’étape de la tenue d’un Conseil d’administration conjoint entre le FMI et la Banque Mondiale, à l’issue duquel la Guinée pourrait devenir le 34è pays ayant atteint le point d’achèvement. Ainsi, trois quarts de sa dette publique extérieure seront directement annulés : ce qui équivaut à 2,4 milliards de dollars américains sur les 3,2 milliards de dollars américains totaux. Ce processus vise à permettre au pays bénéficiaire d’utiliser cet avantage économique en vue de se doter d’infrastructures et de concrétiser des projets dans le social. La Guinée attend donc avec impatience le fameux conseil d’administration, qui aura lieu en septembre prochain. Si le dossier guinéen passe, ce sera le couronnement de la présidence d’Alpha Condé, lequel n’a pas rechigné à suivre les recommandations des partenaires internationaux de son pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.