Afrique de l’Ouest : la CCRH sur son troisième emprunt obligataire

CRHHD’ici le 15 septembre prochain, la Caisse Régionale de Refinancement Hypothécaire (CRRH) tentera de lever 40 millions de dollars en lançant un emprunt obligataire, le troisième en l’espace d’un an.

La CRRH est un établissement financier mis en place par l’Union Economique et Monétaire Ouest-Africaine (UEMOA) en 2010 et spécialisé, comme son nom l’indique, dans le refinancement hypothécaire. En préparant cette levée sur le marché financier régional, cette institution vise à engranger des ressources qui serviront aux établissements financiers actionnaires. Ceux-ci pourront ainsi refinancer des prêts hypothécaires à long terme. D’ailleurs, les crédits sur d’assez importantes périodes sont fréquents dans l’espace de l’UEMOA. Et, selon le constat des experts de la CRRH, ces mécanismes ont fini par réduire les taux d’emprunt de certains Etats de la même communauté économique. A titre d’illustration, les taux d’emprunt sont descendus de 14 % à 12 % environ en Côte d’Ivoire.

« CCRH – UEMOA 6 % 2013 – 2023 », de l’intitulé de ce troisième emprunt obligataire, apparaît comme un palliatif à ce qui précède. Raison pour laquelle cette initiative n’a eu aucune difficulté à recevoir le feu vert du Conseil régional de l’épargne publique et des marchés financiers. Par le biais de cette opération, la CCRH espère réunir 40 millions de dollars. Si cela devient chose concrète, cet établissement aura réussi à mobiliser, en tout, 100 millions de dollars pour le refinancement des prêts à l’habitat. Ce, en comptant les deux précédentes actions. Un pactole qui va profiter à 23 banques actionnaires disséminées dans 7 pays de l’UEMOA. Présentement, la CCRH est détenue par la Shelter Afrique, la BOAD, BIDC et 45 autres banques commerciales de l’Union.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.