RDC : Eliminer les menaces qui viennent des collines

3453149_3_c1dd_un-soldat-des-forces-gouvernementales-fardc_513224a96851c5ab31fa5bdac6b292bcDans le but de mater la rébellion du M23 qui poursuit ses opérations de violence dans l’Est de la RDC à Goma, les casques bleus sont intervenus militairement hier mercredi.

Selon un communiqué de la Mission des Nations Unies au Congo (MONUSCO), les hélicoptères d’attaque et l’artillerie de la force de l’ONU, engagés aux côtés des forces gouvernementales congolaises (FARDC), sont entrés en action contre les positions du M23 pour les empêcher de continuer de semer la terreur au milieu des populations de la zone.

En effet, des sources concordantes ont révélé plusieurs cas de violence, notamment la mort de populations civiles causée par des obus, les viols, les pillages, etc.Le M23, constitué d’anciens militaires congolais, multiplie atrocités et pillages depuis bientôt deux décennies. C’est donc pour faire cesser ces attaques que l’ONU est passée à l’action par le biais de ses forces.

Quant au M23, il conclut dans un communiqué que cette offensive, menée par les forces de l’ONU et les FARDC, témoigne de la mise à mal des négociations de Kampala en faveur de la paix. Autrement dit, le choix de la violence faite  par le gouvernement de Kinshasa pour le règlement de la crise est une mesure de rupture des négociations de Kampala.

Quoiqu’il en soit, le représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies en RDC a fait savoir que les casques bleus combattent aux côtés de l’armée régulière afin d’éliminer les menaces qui viennent du camp rebelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.