Côte d’Ivoire : Une réunion de crise dans le Nord-est

ua-ping_0La population de Bondoukou, dans le Nord-est de la Côte d’Ivoire, s’est, lors d’une réunion avec les autorités préfectorales,plainte auprès du Préfet de la région à propos de la contamination de l’écosystème, liée aux activités d’exploitation du manganèse dans la région par Taurian Manganese et Ferro Alloy CI SA.

De source officielle, l’exploitation de ce minerai entraîne diverses conséquences, notamment sur les cultures, la végétation et le sol. Elle favorise même la contamination des eaux de la localité. Cette situation représente une menace non seulement pour le cadre de vie et, aussi un danger pour la santé des populations.

Ainsi, pour apaiser les tensions et donner suite aux plaintes formulées par les habitants de ladite zone, la compagnie a pris des mesures de deux ordres : la première va consister en l’installation d’une unité de lavage moderne du minerai pour en rentabiliser les pertes. Cela revient à dire que ce processus permettra de récupérer 40% de manganèse dans la boue rejetée. La seconde mesure, quant à elle, porte sur l’arrosage régulier ainsi que la réduction de vitesse afin d’atténuer les poussières engendrées par l’exploitation et le trafic sur les route.

Toutefois, bien que significatives, il faut dire que toutes ces mesures ne représentent quasiment rien par rapport aux dégâts causés par les activités de la  société Taurianqui exploite depuis 2006 le sous-sol dans la région de Bondoukou pour en extraire du manganèse.

En somme, la réunion des habitants avec les autorités locales a permis d’obtenir quelques engagements de la part de la compagnie minière en faveur d’un assainissement de leur cadre de vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.