Gabon : Une nouvelle ligne suit les cinquante-trois ans

Faure-gnassingbe-president-du-togoA la veille de la célébration du 53ème anniversaire d’indépendance du Gabon, le chef de l’Etat a énoncé, dans une interview accordée à la presse gabonaise, qu’une bonne politique devrait amener une situation apaisée dans le pays.

A cet effet, il entend promouvoir l’émergence d’une « nouvelle classe d’entrepreneurs » qui seront en mesure de créer des « emplois durables ». Pour ce faire, un renforcement des structures éducatives, notamment universitaires, écoles professionnelles et grande école, et de leur capacité est prévu. Entre autre, l’objectif est de les localisées plus près des pôles de production afin de « favoriser une interaction entre les entreprises et le mode académique ».

Par ailleurs, en raison de son rôle moteur que tient la jeunesse gabonaise dans la politique d’émergence du pays, le numéro 1 gabonais prévoit de multiplier les efforts en vue de lui rendre aisé l’accès au domaine de travail.

Enfin, le président a en vue de dynamiser l’administration publique pour qu’elle soit plus efficace. Car, de son avis,des maux comme la corruption et l’affairisme plombent le déploiement de l’économie nationale. Pour lutter contre ces fléaux, le chef de l’Etat s’est voulu rassurant auprès de ses auditeurs en montrant que «des enquêtes sont en cours (…) » et certains budgets seront augmentés pour les institutions en charge de celles-ci afin de leur permettre de mener à bien leurs opérations.

En somme, à l’occasion des festivités pour l’anniversaire d’indépendance, le chef de l’Etat gabonais n’a pas manqué de clairement définir ses visées pour conduire la République du Gabon dans la politique d’émergence, laquelle a été mise en place dès son accession au pouvoir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.