Elections présidentielles au Mali : IBK mène la barque

Ibrahim-Boubacar-Keita-candidat-a-l-election-malienne-veut-restaurer-l-Etat_article_popinLe ministre malien de l’Administration territoriale, Moussa Sinko Coulibaly, a annoncé mardi les résultats partiels du scrutin présidentiel. Ils confirment l’avance du candidat Ibrahim Boubacar Keïta, communément appelé IBK, sur ses concurrents.

Ces résultats reflètent la tendance de plus d’un tiers des bulletins de vote du premier tour déjà dépouillés. Et, ils sont sans appel : « un candidat, Ibrahim Boubacar Keïta, dit IBK, a une large avance devant ses concurrents. Si cette avance est confirmée, il n’y aura pas besoin de deuxième tour », a déclaré, sans ambages, M. Keïta. Derrière viennent les candidats Soumaïla Cissé et Dramane Dembélé. Là aussi, un écart relativement important sépare le deuxième et le troisième. Quant au taux de participation, il a atteint les 53,5 % sur l’intégralité du territoire malien, ce que le ministre de tutelle a qualifié d’ « exceptionnel ». Comme à l’accoutumée, c’est dans la capitale Bamako qu’il y a eu une plus grande affluence vers les bureaux de vote, soit plus de 60 %. A l’opposé, à l’étranger, où le vote devait se dérouler dans les ambassades ou les consulats, les taux de participation, inférieurs à 10 %, sont beaucoup moins flatteurs. Un revers probablement lié à toutes les difficultés organisationnelles liées à la participation de la diaspora malienne à ce scrutin historique.

A peine ces résultats ont été communiqués, des voies se sont élevées pour les contester, notamment, dans l’entourage de SoumaïlaCissé, qui fait office d’outsider devant IBK. La tenue de cette élection est porteuse de beaucoup d’espoir pour le Mali, qui a sombré dans le chaos depuis l’occupation de la partie nord de son territoire et le coup d’Etat subséquent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.