Sénégal : Karim Wade derrière les barreaux

Sénégal Karim Wade derrière les barreauxHier lundi, Karim Wade, le fils de l’ancien président sénégalais Abdoulaye Wade et ex-ministre à plusieurs portefeuilles, a été arrêté à Dakar. Pour cause, l’importance de son patrimoine estimé à une valeur d’environs 1,058 milliard d’euros (1,35 milliard de dollars américains).

Le passé rattrape toujours, dit-on, et apparemment, il s’en est pris à Karim Wade, celui qui aurait pu succéder à son père à la tête du Sénégal. Tout cela, à la suite de l’évaluation de son patrimoine, jugé trop important et surtout peu transparent par les autorités de la Cour de Répression de l’Enrichissement Illicite (CREI). Cette instance avait exigé, depuis le 15 mars dernier, à M. Wade junior d’apporter les preuves certifiant de la provenance de sa fortune dans un délai d’un mois, ce que l’intéressé venait de faire tout récemment selon un de ses avocats.

D’après les documents fournis, Karim Wade aurait amassé cette richesse en étant propriétaire de plusieurs entreprises et en  tirant profit de propriétés immobilières. Vraisemblablement, cela n’a pas satisfait la CREI, qui n’a pas hésité à ordonner sa mise en garde à vue. Il faut sans doute rappeler que Karim Wade a dirigé simultanément les ministères de la Coopération Internationale, des Transports aériens, des Infrastructures et de l’Energie, dont les différents budgets étaient colossaux. Ce lui valut, en passant, le surnom de « super-ministre ».

En dehors de ces mandats, il a été conseiller du président Wade et, aussi, président de l’Organisation de la Conférence Islamique (OCI). Depuis l’arrivée de Macky Sall à la magistrature suprême sénégalaise, Karim Wade ainsi que d’autres anciennes autorités sénégalaises font l’objet d’une enquête sur l’enrichissement illégal. Dans ce cadre, il lui était interdit de quitter le territoire sénégalais depuis novembre 2012.

De toute façon, même hors des frontières, l’ancien dirigeant n’est pas totalement à l’abri : une plainte pour recel de détournement de fonds publics, recel d’abus de biens sociaux et corruption a été déposée contre lui en France.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.