Lesotho : alimenter en eau le Botswana

Lesotho alimenter en eau  le BotswanaLe Lesotho va  bientôt alimenter en eau le Botswana qui souffre d’une pénurie. L’approvisionnement se fera à partir d’une rivière du Lesotho, vers les centres d’approvisionnement du Botswana. Accompagnés par l’Afrique du sud dans le projet, les 3 pays ont signé un protocole d’entente sur le lancement d’une étude de faisabilité afin de déterminer s’il est possible techniquement d’atteindre cet objectif, sans pour autant causer une catastrophe écologique. Avec la Namibie, les 3 pays font partie de la Commission du fleuve Orange-Sengu (Orasecom). Il y a près de 27 ans, les 4 pays formant le basin du fleuve, avaient signé un accord pour une exploitation partagée et durable des ressources du fleuve orange. 14 ans plus tard Orasecom était officialisé et les Etats membres entraient dans un processus réel d’application des objectifs de l’organisation. D’après le ministre Botswanais des mines, de l’énergie et des ressources en eau, avec la signature du protocole d’entente le groupe vient de faire une avancée considérable dans le projet de ponction d’eau pour l’alimentation de son pays. Cependant, l’apport des eaux en provenance du Lesotho ne suffit pas à satisfaire aux besoins totaux du pays ; le gouvernement du Botswana va devoir trouver d’autres moyens pour faire face au problème. Les autorités du Botswana ont annoncé que pour soulager le problème d’approvisionnement en eau que le pays rencontre depuis quelques années, Gaborone va investir massivement dans les infrastructures de base telles que les barrages. Cette situation n’est pas sans rappeler que depuis des décennies déjà, plusieurs analyses prédisent une guerre de l’eau. Celle-ci est à prendre au sérieux car sa raréfaction pourrait affecter notre mode de vie. Le marché de l’eau à travers le monde représente déjà 400 milliards de dollars et seulement 10% du marché est privatisée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.