Togo : New Dheli y est pragmatique.

Togo New Dheli y est pragmatique.Après qu’Intexpo, le 1er Salon international du textile indien ait ouvert ses portes le mois dernier dans la capitale togolaise, New Dheli n’entendait pas « rester au bord de la route ». En effet, avec des produits de grande qualité, une remarquable expertise et des prix compétitifs, la capitale indienne a espéré « bien faire la nique à la concurrence Made in China ». Eh bien, au-delà de l’espérance, l’Inde agit sur le sol togolais : bandury, une société indienne spécialisée dans le textile, l’informatique, l’immobilier et les énergies renouvelables, a annoncé hier la construction d’une usine textile en zone franche à Lomé, a rapporté une source officielle. Deux responsables du groupe, Atul Mehta et Jagdish Prasad, viennent d’effectuer une visite au Togo. Selon eux, le choix de ce pays s’est fait sur base de certains critères comme la qualité de sa main d’œuvre, sa stabilité politique ainsi que sa situation géographique. Outre ces détails, l’Etat togolais dispose d’un port en eau profonde et d’un système économique très performant. Ainsi, notre ambition, ont-ils précisé, est d’atteindre les pays de l’hinterland (Burkina-Faso, Mali, Niger) et ceux de la côte à savoir le Bénin, le Ghana et le Nigeria. Enfin, Atul et Jagdish se sont réjouis du fait que la matière première y est disponible. Avec du coton de bonne qualité, « nous allons entrer sur le marché du tissu et faire une production à grande échelle », ont-ils affirmé.

Tout compte fait, de l’ordre de 28 millions de dollars, l’usine, une fois montée, fabriquera des pagnes de grande qualité et une large gamme de tissus. A cet effet, les deux responsables de Bandury ont certifié au gouvernement togolais de revenir faire les derniers réglages avant le lancement des travaux d’ici le mois d’avril.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.