Gabon: une vision futuriste du port de Libreville

Le Gabon s’est lancé dans un vaste programme de transformation des infrastructures pour l’échéance 2016. Le programme des infrastructures prend racine dans la vision de l’actuel président pour faire du Gabon un pays émergent à l’horizon 2025. Le projet mené par l’agence nationale des grands travaux (ANGT) prévoit un investissement total de 20 milliards de dollars pour métamorphoser complètement le visage du pays. L’un des projets Phares  du programme reste l’aménagement du port de Libreville qui va bénéficier d’un financement de 450 millions de dollars pour que le vieux port devienne une zone futuriste en matière de transport et de commerce international. Le nouveau site futuriste prévoit de faire du lieu une vitrine pour le pays. Pour le directeur général de l’ANGT, le nouveau port sera le symbole de Libreville. En dehors des infrastructures de transport, il est prévu des centres commerciaux, une plage, deux gratte-ciels avec espaces bureaux, un centre de conférence avec 10.000 places et des centres de sport. Il y aura pour le site une avancée de 600 mètres dans la mer en construisant une ile monument, ramenant ainsi la surface du port à 44 hectares contre une couverture actuelle de 4 hectares. L’ANGT a annoncé que les premiers travaux d’aménagement devraient débuter incessamment. Cette phase initiale prendra 24 mois et la finalisation des travaux, avec ses différents centres, prendront 32 mois. Le montage financier du projet fera intervenir les deniers publics ainsi des fonds privés.

Dans le cadre des infrastructures routières près de 6 milliards de dollars seront investis pour construire un réseau de 3367 km alors que le pays n’en possède actuellement que 1380. Par ailleurs 5,5 milliards de dollars seront pour la rénovation du réseau ferroviaire, le Transgabonais, reliant Libreville et Franceville sur 650 km de chemin de fer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.