Côte d’ivoire : succès de l’emprunt obligataire

La Côte d’ivoire a connu une nouvelle réussite sur le marché financier régional. Son dernier emprunt obligataire a dépassé toutes les espérances. « Alors que nous recherchions 60 milliards de FCFA (120 millions de dollars américains) pour financer notre programme d’infrastructures, l’emprunt a été souscrit à plus de 88 milliards de FCFA, soit une sursouscription d’environs 46 % », a déclaré un proche du Trésor ivoirien. La somme finale a donc atteint 176 millions de dollars américains, soit 56 millions de dollars de plus. C’est donc un franc succès pour cet emprunt obligataire, lancé le 16 aout dernier et qui s’étend sur 5 ans (2012 à 2017) avec un différé sur 2 ans. Concernant la rémunération, elle a été fixée à 6,5 %. Bien que les origines de l’emprunt n’aient pas encore été communiquées, il est fort probable que les ivoiriens en constituent une bonne partie des souscripteurs. Leur pays avait prévu des conditions incitantes à leur égard : ils sont exonérés d’impôts pour cette opération. C’est aussi une nouvelle victoire pour l’administration d’Alassane Ouattara. Le président ivoirien peut être sûr que l’Afrique de l’Ouest a confiance en sa feuille de route. Il n’y a pas longtemps que la Côte d’Ivoire avait réussi à réunir 144 millions de dollars américains du marché financier de l’UEMOA. C’était à l’occasion de l’emprunt obligataire du 22 avril dernier au 23 mai. Pourtant, Abidjan  n’avait besoin que de 120 millions de dollars américains. Le taux de souscription atteignait alors 120 %.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.