Guinée Equatoriale/Cameroun : apaisement des tensions diplomatiques

Une tension sociale règne depuis  quelques années entre le Cameroun et la guinée équatoriale. Pour les autorités camerounaises elle serait due à une xénophobie dont est victime la diaspora camerounaise chez son voisin du sud. La huitième session de la grande commission mixte de coopération Cameroun-Guinée, tenue la semaine dernière à Yaoundé, a permis aux deux parties d’aborder la question et envisager des solutions efficaces et définitives. Pour monsieur Agapito Mba Mokuy, ministre guinéen des affaires étrangères et de la coopération, son pays s’engage fermement à harmoniser ses relations avec le Cameroun. Officiellement il y aurait environ 15000 camerounais en guinée équatoriale. Selon le témoignage de certains d’entre eux, les camerounais seraient fréquemment victime de tracasseries telles que des détentions carcérales abusives, des confiscations de bien ou encore des retraits de carte de séjour.  Aussi les populations guinéennes disent se protéger contre des comportements dangereux des ressortissants camerounais sous prétexte qu’ils sont souvent liés à des affaires de vol, d’agression, de contrefaçon, d’immigration clandestine et d’escroquerie. Cela s’est traduit,   du coté guinéen,  par des expulsions massives des ressortissants camerounais. Les deux pays partagent bien plus que des simples frontières. Sur le plan socioculturel déjà les us et coutumes se rapprochent fortement sans compter les langues en partage. Et les échanges commerciaux ne sont pas des moindres.

Aux dires des autorités respectives, les deux pays ont longtemps entretenu des relations de solidarité, d’amitié et de fraternité. Certains experts pensent qu’avec sa production moyenne de 420 000 barils par jour et ses 600 000 habitants la Guinée reste un pays où les chances de réussite sociale semblent plus probantes pour les migrants camerounais.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.