Mali : Un triple accord avec la BID

En faveur de son secteur agricole, le Mali va bénéficier de trois prêts de la Banque Islamique de Développement (BID). Les documents relatifs à ce triple financement ont été signés la semaine dernière à Bamako par le Ministre malien de l’Economie et des Finances, M. Tiéna Coulibaly, et le Vice-président de la BID, M. Birama Sidibé. La BID va prêter environs 43 millions de dollars américains au Mali. Globalement consacrée au secteur agricole, cette somme se scindera en trois. C’est le Projet de Développement Rural Intégré de Kita (PDRIK) qui s’est taillé la part du lion, avec 21 millions de dollars américains. Cette initiative a comme objectif d’offrir de meilleures conditions sociales aux habitants de Kita  et de Bafoulabé. Comme stratégie, le PDRIK soutient les collectifs des paysans et multiplie des réalisations telles que l’achat d’équipements agricoles, la réfection des pistes et des formations sur l’organisation.  La BID a également financé un autre projet, le Programme d’Accroissement de la Productivité Agricole des Petits Exploitants Agricoles (PAPAPEA), à hauteur de 14 millions de dollars américains. En clair, ce prêt permettra aux petits exploitants d’aménager leurs terres agricoles, de pourvoir aux engrais et semences et d’acquérir des équipements de production. Enfin, le Projet Villages du Millénaire (PVM) recevra 8 millions de dollars américains.

Cette somme est censée couvrir toutes les charges relatives à l’exécution de  sa seconde partie. Celle-ci n’est que la suite de la première phase, durant laquelle l’accent avait été mis sur la dotation en infrastructures rurales et sur les domaines de la santé et de l’éducation. La phase actuelle s’étendra sur 5 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.