Mauritanie/Sénégal: Un accord dans le secteur de l’énergie

La Mauritanie et le Sénégal se sont engagés mardi dans un partenariat relatif à la production d’énergie. Selon les termes de cet accord, le premier pays assurera désormais les fournitures du second en gaz et en électricité par le biais d’une société productrice d’énergie électrique par le gaz naturel. Ce, jusqu’en 2015. Cet accord a été signé par le Ministre mauritanien du Pétrole, de l’Energie et des Mines, M. Taleb Ould Abdivall, et le Ministre sénégalais de l’Energie et des Mines, M. Aly Ngouille N’Diaye. Actuellement, la Mauritanie a beaucoup moins de problèmes énergétiques. En effet, le pays maghrébin a récemment fait une découverte majeure dans son sous-sol : celui-ci dispose d’un énorme potentiel en gaz. Cette manne naturelle pourrait générer jusqu’à 1000 MW, ce qui dépasse largement les besoins de la Mauritanie. D’où, Nouakchott a décidé de vendre aux pays voisins son excédent énergétique. Confrontée à une longue crise dans le secteur de l’électricité, le Sénégal ne pouvait pas manquer pareille opportunité. Du côté mauritanien, l’exploitation du gaz naturel a déjà commencé au niveau du champ Panda : le mois dernier, une société de production d’électricité a vu le jour. Comme puissance électrique, elle sera capable de générer 350 MW par an. Non seulement, cette électricité suffira pour la Mauritanie mais elle va également servir à l’exportation. Il faut noter que le Sénégal n’en sera pas le seul bénéficiaire. Le Mali prend également part à cette exploitation, même si sa participation est quelque peu freinée par la crise politique en cours. Somme toute, ce projet est porteur vu qu’il profite à plus d’un pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.