Gabon: La BAD finance deux projets hydroélectriques

Bien que considéré par plusieurs observateurs et experts de développement comme un futur et potentiel pays émergent, le Gabon reste toujours confronté aux mêmes problèmes d’insuffisance d’énergie électrique que les autres pays. Ainsi le Gabon va bénéficier d’un prêt de 57,5 millions de dollars de la Banque africaine de développement (BAD) pour financer deux projets hydroélectriques dans les provinces de la Ngounié  et du Woleu-Ntem.
Ces deux centrales hydroélectriques auront une capacité respectives de 70 MW et de 52 MW. Il est à noter que ces deux projets, dont la fin des réalisations est prévue dans deux ans, visent à soutenir la fourniture électrique du Gabon, mais surtout à sécuriser l’électrification dans les zones rurales où l’accessibilité pose encore problème. Cet apport non négligeable, soit 122 MW supplémentaires, seront d’un atout considérable et un moteur  important de croissance et pour la réalisation des futurs projets hydroélectriques de 300 MW. En effet le pays enregistre encore des coupures et délestages intempestives bloquant  même parfois la production industrielle de quelques sociétés. Ce manque est d’une part imputable à l’effet conjugué de l’urbanisation rapide du pays et l’écart dans l’offre et la demande. Il va donc sans dire que ces coupures ralentissent le développement économique et social du Gabon, et, de ce fait, la revitalisation du potentiel électrique du Gabon ainsi que la baisse du prix de l’électricité sont devenues des priorités du gouvernement gabonais, rappelle la BAD. Ainsi pour satisfaire ses objectifs d’ici l’horizon 2020, le gouvernement gabonais voudrait ainsi augmenter la puissance disponible de 370 MW actuellement pour atteindre les 1 200 MW.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.