Bénin : Développement d’un programme de microfinance

Dans le cadre du Fonds Migration et Développement, la Banque Africaine de Développement (BAD), a sélectionné l’institution béninoise de micro-finance FINADA et la société des solutions de paiement Ingenico pour développer un projet. Il s’agit de développer l’accès aux services financiers en Afrique par le biais d’outils technologiques sécurisés.  L’institution financière panafricaine mène cette initiative en collaboration avec l’Agence Américaine pour le Développement International (USAID), le Fonds International de Développement Agricole (FIDA) et la France. Le pays pilote de ce projet sera le Bénin. Néanmoins, il est censé s’étendre sur toute l’Afrique francophone. Ainsi, des pays à l’instar du Mali et du Togo devraient normalement en bénéficier très prochainement. En fait, c’est dans l’objectif de promouvoir la bancarisation que ce projet se développe. Les solutions de paiement sont destinées aux populations qui ne bénéficient pas des produits bancaires. Aussi, l’initiative vise d’atteindre 2 millions de clients au Bénin. Ceux-ci seront constitués de personnes physiques comme morales. C’est pourquoi la BAD et ses partenaires ont mis la barre très haut en retenant Ingenico. Cette société va installer ses terminaux sécurisés dans diverses enseignes du pays : boutiques, pharmacies, stations service, superettes, … Ces outils utilisent l’identification biométrique dans des opérations quotidiennes comme les paiements de facture, les retraits ou dépôts bancaires, les virements, … Le plus avantageux, c’est qu’Ingenico va adapter son matériel aux lois béninoises. Pour ce faire, un logiciel comportant les différentes dispositions sera conçu. Pour mieux le paramétrer, Ingenico estime que le projet ira jusqu’en 2014. FINADA est intervenu en contribuant à la stabilisation des paramètres GPRS, indispensables au bon déroulement du projet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.