Côte d’Ivoire : Un autre terminal pour le port d’Abidjan

La Côte d’Ivoire a lancé un appel d’offres portant sur la construction d’un second terminal à conteneurs au port d’Abidjan avec, comme objectif, de tripler ses capacités. Actuellement, le port autonome d’Abidjan reçoit 800 000 conteneurs par an sur son unique terminal. En en disposant d’un autre, 1,5 million de conteneurs supplémentaires pourront être accueillis sur la même période. Pour ce faire, le second terminal devrait tenir sur 35 hectares à peu près. Afin d’atteindre cette visée, le gouvernement ivoirien a soigneusement rédigé son appel d’offre : celui qui s’occupera de la construction du nouveau terminal aura également la possibilité d’en décrocher l’exploitation. Un double marché qui ne laisserait pas indifférent des grands groupes du secteur, dont Bolloré Africa Logistics. D’ailleurs, c’est ce géant français qui gère le seul terminal du port d’Abidjan. Par le biais de ce projet, la Côte d’Ivoire pourra mieux faire face à la concurrence féroce des autres ports d’Afrique de l’Ouest. En effet, Abidjan a connu une décennie très instable, ce qui a permis à d’autres capitales d’améliorer leurs infrastructures portuaires. Le port de Cotonou, par exemple, diligente de grands travaux en vue de réduire le temps d’accostage. Ce qui va augmenter son trafic.

Dans le même ordre d’idées, Conakry est entrain d’agrandir son terminal. A l’issue de ce chantier, ce port pourra accueillir 10 millions de tonnes par an. Dans un environnement aussi dynamique, Abidjan n’est pas en reste. En dehors de son projet de terminal, le port s’est récemment doté d’un terminal butanier de 1500 tonnes par an.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.