Afrique : La nouvelle destination pour les affaires

L’Afrique s’affiche de plus en plus comme la destination la plus prisée des investisseurs étrangers en raison d’une part, des nombreux investissements chinois qui boostent l’économie africaine, et d’autre part, le champ des possibilités d’investissements est quasi illimité. C’est aussi l’idée que partage Shanta Devarajan, économiste en chef de la Banque mondiale pour qui ce continent s’impose comme une bonne destination pour les affaires. Ainsi la Banque Mondiale (BM) et le FMI ont tablé respectivement les prévisions de croissance pour l’ensemble des pays africains pour 2012, à 5,1% et à 5,7%. Toutefois la réalisation de ces résultats sera fonction de l’évolution de la crise financière européenne qui, si elle venait à se transformer en crise économique mondiale, n’épargnera pas l’Afrique, a prévenu le FMI. En effet il est bien de rappeler que la crise européenne qui est une crise bancaire a épargné l’Afrique parce que bon nombre de pays africains n’ont pas accès au marché financier international. Un mal pour un bien finalement dira-t-on. En revanche le vieux continent pourrait avoir quelques soucis si la crise devenait mondiale notamment si ça affectait le prix des matières premières. Si ce prix venait à baisser l’économie africaine en pâtirait. Les pays africains exportateurs de pétrole sont les plus en alerte face à cette crise. Mais en attendant l’Afrique assure un bon niveau de croissance comme en témoigne par exemple la présence de six pays africains dans le top 10 des pays ayant la croissance la plus élevée.

Cette croissance doit être dirigée vers l’amélioration des conditions de vie des populations les plus défavorisées et aussi à la promotion de l’emploi des jeunes. Car chaque année près de 10 millions de jeunes africains débarquent sur le marché de l’emploi sans aucune garantie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.